#{fil.ariane}#

LE DOPAGE : tous concernés ?

Prévenir le dopage et informer : des missions fédérales

L’engagement de la Fédération Française Sports pour Tous dans la préservation de la santé nous autorise à communiquer sur les bonnes conduites en matière d’utilisation de produits susceptibles d’augmenter la performance ou de modifier l’apparence physique. En d’autres termes, la pharmacologie dont l’objectif est de dépasser les limites que l’individu aurait pu atteindre par le seul entraînement physique nous concerne. La compétition n’étant pas notre domaine, c’est bien entendu les effets secondaires pouvant nuire à la santé qui nous interpellent et ce d’autant plus qu’il ne s’agit que de se dépasser soi-même. La « victoire » sur soi et le plaisir éprouvé de la réussite n’ont aucune raison d’être atténués par des pratiques exclusivement naturelles. La Fédération Française Sports pour Tous s’associe donc volontiers aux campagnes de prévention et à la lutte contre le dopage.

Le Ministère des Sports détermine dans le cadre de la loi et des règlements, le cadre général de la prévention et la lutte contre le dopage. Pour plus d'informations :

L'Agence Française de Lutte contre le Dopage (AFLD)

L’Agence Française de Lutte contre le Dopage, autorité publique indépendante dotée de la personnalité morale, a été créée dans son principe par la loi du 5 avril 2006 relative à la lutte contre le dopage et à la protection de la santé des sportifs, puis par le décret du 29 septembre 2006, qui l’a fait naître le 1er octobre suivant. L’indépendance de l’Agence est garantie à la fois par la composition du collège qui la dirige, et par son autonomie de fonctionnement. En savoir +

Les Antennes Médicales de Prévention du Dopage (AMPD)

Les Antennes Médicales de Prévention du Dopage, créées par la loi n° 99-223 du 23 mars 1999, sont implantées dans des établissements publics de santé et agréées par le ministre de la santé et des sports (article L. 232-1 du code du sport). La loi n° 2006-405 du 5 avril 2006 renforce leur mission de prévention. Leurs conditions d’agrément et de fonctionnement sont fixées par les articles D. 232-1 à D. 232-9 du code du sport.

Elles ont pour missions essentielles :

  • le soin et la délivrance de l’attestation nominative pour les sportifs ayant eu recours à des pratiques dopantes
  • l’information et le conseil
  • la recherche notamment sur des thèmes comme les compléments nutritionnels, les troubles alimentaires, le comportement et la pratique sportive, les stimulants, les stéroïdes anabolisants
  • la prévention du dopage, principalement effectuée auprès des sportifs, des cadres techniques et des professionnels de santé
  • la veille sanitaire
EN SAVOIR